Traitement de l'eau



Généralités



L'eau de piscine est un élément vivant, complexe et instable. L'eau est particulièrement sensible aux conditions environnementales (climat, pollutions, etc.)

Elle a une importance primordiale et directe sur l'aspect et la bonne conservation des matériaux qui composent votre installation ainsi que sur le confort et la sécurité des utilisateurs.

En matière de piscine, il est indispensable d'utiliser de l'eau en provenance du réseau de distribution, conforme à la directive 98/83/CE relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine.

Il est fortement déconseillé d'utiliser les eaux d'autres provenances (forage, captage, puits...) dont la composition physico-chimique n'est pas constante.

Si cette précaution n'est pas respectée, l'utilisateur devra impérativement faire procéder à une analyse de l'eau.

Par ailleurs, dans le cas d'une piscine à usage collectif, l'emploi d'une autre eau que celle du réseau de distribution est soumise à une autorisation préfectorale.

Dans tous les cas, une analyse doit être réalisée, au moment du remplissage, afin de mettre en place l'équilibre de l'eau (titre hydrométrique, titre alcalimétrique complet, pH). Cette analyse permet de réaliser les réajustements nécessaires pour assurer une qualité d'eau propre à la baignade.

Pour être de bonne qualité, l'eau de piscine doit être: limpide, équilibrée, désinfectée et désinfectante.

Ces caractéristiques indispensables sont obtenues par deux actions complémentaires :

          - Le traitement physique
          - Le traitement chimique

Il est de la responsabilité de l'utilisateur de veiller à l'efficacité de ces traitements et d'y apporter la plus grande attention.



LE TRAITEMENT PHYSIQUE DE L'EAU

Le traitement physique est assuré par un équipement de filtration et un réseau hydraulique qui doit assurer la circulation de l'eau à filtrer.

L'eau captée par aspiration passe à travers un élément filtrant et retourne au bassin, débarrassée des particules de dimension supérieure à la finesse de l'élément filtrant.

  • Fonctionnement du filtre
La filtration assure le traitement physique de l'eau pour la préparer à un traitement chimique plus efficace.
Dans le principe, le filtre remplit les fonctions de "tamis" chargé de retenir les différents déchets présents dans l'eau. Les impuretés (particules non solubles) sont retenues mécaniquement par le filtre qui va donc se colmater, s'encrasser. Un lavage lui rendra toutes ses capacités.
Le filtre est muni d'une vanne multi-positions, d'un manomètre, d'un purgeur d'air (optionnel) et d'une vidange (pour l'hivernage), exceptés les filtres à cartouche.

Il existe 4 types de filtre :

          - le filtre à sable

          - le filtre à diatomées

          - le filtre à cartouche

          - la poche filtrante

  • Durée de la filtration
Par principe, durant la saison d'utilisation, le volume du bassin doit être recyclé au minimum une fois chaque jour.
On considère qu'un groupe de filtration à la puissance correctement adaptée doit permettre de recycler le volume total de la piscine qu'il équipe en une durée allant de 4h (temps idéal) à 6h (temps maximum).
Dans la pratique, la durée de la filtration est réglée selon la saison, la fréquentation, le système de désinfection et la température de l'eau. Au delà de 27°C, il est indispensable de majorer le temps de filtration de 4h.
Dans tous les cas, une vidange partielle (30% à 50% du volume d'eau) et annuelle contribue à conserver la qualité de l'eau et la pérennité de l'installation.


LE TRAITEMENT CHIMIQUE DE L'EAU

Quelle que soit la méthode de traitement choisie, il y a toujours 4 critères essentiels à corriger, dans l'ordre d'importance suivant :

          - l'équilibre de l'eau
          - la désinfection / stérilisation
          - la destruction des algues
          - la floculation

  • L'équilibre de l'eau
- Le pH (potentiel hydrogène) : caractère acide / basique de l'eau. Le pH idéal pour une eau de piscine est compris entre 7 et 7,4 (à l'exception du traitement au brome pour lequel le pH idéal est compris entre 7,4 et 7,8). Cette valeur peut varier en raison de la météo, de la température extérieure, des produits de traitement, de la fréquence des baignades, de la filtration. Analyses et corrections sont indispensables pour maintenir la valeur du pH préconisée. Ceci est important pour assurer le confort des baigneurs, l'efficacité des produits de traitement, la pérennité des équipements et la bonne tenue du revêtement

- Le TAC (titre alcalimétrique complet) : c'est le taux d'alcalinité total, soit la teneur en carbonates et en bicarbonates d'une eau. Cette valeur donne à l'eau son pouvoir tampon qui agit sur le pH. C'est un paramètre qu'il est important de déterminer à l'ouverture de la piscine en début de saison. Sa correction s'effectue comme pour le pH avec un correcteur d'alcalinité. Une trousse d'analyse spécifique permet de déterminer cette valeur. À ce sujet, contactez votre piscinier.

- Le TH (titre hydrotimétrique) : c'est la teneur en calcium et magnésium plus communément appelé "calcaire". Il permet de déterminer l'équilibre de l'eau sur la balance de TAYLOR. Ce paramètre est peu variable. Le TH doit être déterminé lors de la mise en service en début de saison. Les conséquences du calcaire sont visibles à la ligne d'eau, ainsi que sur les équipements.


  • La désinfection / stérilisation
L'utilisateur doit veiller à ce que l'eau de sa piscine soit désinfectée et désinfectante.
Toute pollution d'origine végétale (algues) ou bactériologique est détruite au contact de l'eau du bassin.
La désinfection des piscines privées s'obtient soit à partir de substances chimiques dissoutes dans l'eau, soit par le fonctionnement d'équipements spécifiques.
L'attention de l'utilisateur est tout particulièrement attirée sur le respect de la valeur du pH.
En effet, à des valeurs trop importantes, les produits oxydants voient leur effet désinfectant fortement réduit, voire annulé, permettant ainsi le développement des micro-organismes.
Un pH trop bas peut engendre une forte oxydation des particules métalliques dissoutes ou une corrosion importante des équipements métalliques de la piscine. En outre, un pH trop bas, favorise la dégradation des revêtements du bassin.

Les produits de désinfection:

          - Le Chlore
          - Le Brome
          - Les Produits Non Chlorants


  • La destruction des algues
Plusieurs paramètres (seuls ou conjugués) favorisent l'apparition et le développement des algues:

          - Le temps de filtration insuffisant (inadapté à la température de l'eau)
          - L'entretien du bassin négligé
          - Le pH mal maîtrisé
          - Le taux de désinfectant insuffisant

Les parois grasses, les marches ou le fond du bassin glissants sont les premiers symptômes d'alerte. Si rien n'est fait, on constatera l'apparition de zones vertes (angles, projecteurs, ...) avant un verdissement généralisé.
Afin d'éviter la formation d'algues, il faut traiter préventivement le bassin en brossant régulièrement la ligne d'eau et les parois, maintenir une valeur de pH et de désinfectant adaptée et verser une fois par semaine un algicide.
En traitement curatif, il est indispensable d'agir dès les premiers symptômes. Pour stopper facilement la prolifération, il faut:

          - Augmenter le temps de filtration
          - Réajuster le pH si nécessaire
          - Augmenter ponctuellement le taux de désinfectant (désinfectant choc)
          - Traiter les algues (utiliser de l'anti-algues, brosser les parois et nettoyer le filtre)

Une fois les algues mortes, il faut les aspirer avec le balai manuel et répéter l'opération si nécessaire.
Une floculation peut être réalisée afin d'améliorer la qualité du nettoyage.


  • La floculation
Suivant le type de filtration utilisée, et la finesse de filtration, il peut être nécessaire d'améliorer leur efficacité par l'apport de produits floculants.
Le floculant amalgame les micro-particules et permet de les retenir dans le filtre ou de les précipiter au fond du bassin. Il agit également sur la clarté de l'eau.
L'eau sera plus claire et cristalline, le nettoyage de la piscine plus facile.
Les floculants peuvent se présenter sous plusieurs formes: liquide, en chaussette ou en comprimé solide.

Site réalisé avec PowerBoutique - solution de sites e-commerce